Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Fonds JACQUES THUILLIER (1928-2011)

Index de l'article

AFFICHE JACQUES THUILLIER001

 

Le grand historien d'art Jacques Thuillier, professeur au Collège de France et décédé en 2011, a choisi de donner l'intégralité de sa bibliothèque personnelle et professionnelle à la Ville de Nevers et à la médiathèque Jean Jaurès. En effet, ce grand chercheur, spécialiste de la peinture française du XVIIème siècle et du XIXème, à la curiosité artistique sans bornes, a vécu 66 ans entre Nevers et Paris. Peu soucieux de notoriété (il a refusé d'être candidat à l'Académie Française), Jacques Thuillier était peu connu des neversois. 

C'était un infatigable promoteur de l'histoire de l'art, membre actif et recherché de nombreuses commissions nationales mais aussi internationales où il représentait la France. Défenseur des musées régionaux et des projets ambitieux, du musée de Nancy au musée d'Orsay, il était également commissaire d'expositions et rédacteur rigoureux de catalogues fouillés qui font aujourd'hui autorité. Il était aussi le collaborateur et l'ami des académiciens Marc Fumaroli et Jean d'Ormesson qui lui ont d'ailleurs rendu un hommage émouvant au Collège de France le 16 février 2012, avec 14 autres intervenants venus de partout (même du Japon) qui tous ont souligné l'importance du travail de Jacques Thuillier dans l'évolution de l'histoire de l'art : il y a incontestablement un "avant" et un "après" Jacques Thuillier.

 

aquarelleoriginaleC'est pourquoi la médiathèque Jean Jaurès est fière d'accueillir dans ses collections patrimoniales les très riches documents légués par Jacques Thuillier ; ils révèlent toutes les facettes de cet historien d'exception : des documents préparatoires aux catalogues d'expositions, des centaines d'ouvrages d'histoire de l'art dont plusieurs sont très rares, une collection inédite de plaques photographiques, des fiches de recherche, des dessins et des gravures (plus de 6000). 

Le traitement de l'ensemble de ces documents représente un travail délicat, lourd et très long, on ne ne dispose pour le moment que de pré-inventaires pour une partie : tous ces efforts permettront à terme de mettre les collections à la disposition des neversois et des chercheurs français et étrangers au sein d'un "pôle art" ouvert à tous, à la médiathèque Jean Jaurès.